manifestations d’affirmation et communautarisme

Depuis quelques temps maintenant, on peut voir fleurir des manifestations un peu partout en France. Et c’est tant mieux ! Les citoyens jouissent de leur droit le plus fondamental qu’est la liberté d’opinion, d’association et d’expression.

Malheureusement, un droit il faut savoir l’exercer et ce n’est pas le cas de tous. De plus en plus de manifestions sont sans but et/ou violentes. Pourquoi s’en prendre aux policiers, aux hommes politiques et aux institutions quand ce sont eux qui vous permettent de manifester ? Ce droit est garanti par les hautes institutions publiques, à quoi bon s’en prendre à ces dernières ? C’est la même chose pour les journalistes (je parle des vrais journalistes, pas ceux qui s’improvisent de ce métier en faisant des live Facebook pendant des manifestations), pourquoi s’en prendre à eux quand ce sont justement eux qui informent des actions qui sont menées ? Et ça ne sert à rien de sortir des théories complotistes comme quoi les journalistes seraient partiaux, voire menteurs. De plus, c’est n’est pas en arborant des pancartes vulgaires et insultantes (en général envers des hommes politiques) que ça va faire changer les choses. Au contraire, ils doivent bien rire en voyant certains slogans tous plus débiles les uns des autres. Ne plus insulter ou violenter ceux qui permettent que ces manifestations se fassent me parait être un minimum. Ceci était la première chose, ne pas se tromper de cible.

Pourquoi manifester ? Cela peut paraître être une question bête, mais beaucoup n’ont pas l’air de se la poser. Pourquoi manifester 25 semaines durant avec la revendication suivante « on est pauvres » quand des mesures concrètes ont déjà été prises ? Pour la gay pride, à quoi ça sert ? Montrer son appartenance à une minorité quelle qu’elle soit et la revendiquer, n’est-ce pas le début du communautarisme ? Ça me fera toujours rire de voir des manifestations entre gays, pauvres ou retraités. Des barrières sont érigées entre les êtres humains et ça peut être très dangereux, on en a fait les frais il y a moins d’un siècle. Pour en revenir à la gay pride, quelles sont les revendications ? Si ça consiste simplement à dire « ouais trop bien on est homosexuels », pardon mais cela ne sert à rien. Sinon je vais organiser des manifestations entre les personnes hétérosexuelles, celles qui ont un téléphone noir ou encore les gens à la peau blanche. Ça n’a aucun sens. Et encore une fois, c’est communautariser les gens de faire des manifestations concernant une frange de la population. Cela revient aussi à réduire les gens à ce que les gens font plutôt qu’à ce qu’ils sont. Des gens ont choisi une certaine orientation sexuelles ? Ou ils ont choisi de vivre autrement ? Tant mieux, intégrons les dans certaines manifestations et pas d’autres. Nous devrions tous vivre en harmonie (oui c’est assez cliché) sans nous créer de barrières factices.

Je me souviendrai toute ma vie des manifestations en faveur (ou contre) le mariage pour tous. Tout le monde était représenté, peu importe la couleur de peau, l’orientation sexuelle ou encore la richesse. Il faut s’inspirer de cela pour le futur. Nous étions tous réunis autour d’une même cause sans aucune distinction. A la manière d’un événement sportif dont notre pays sort vainqueur, nous fêtons ces joies ensemble. Et, on ne va pas se mentir, en France on se plaint beaucoup alors que dans certains pays ils en sont encore à manifester pour l’avortement ou pour une école gratuite et ouverte à tous.

Je suis conscient d’avoir utilisé un bon nombre de tournures interrogatives et c’est voulu. Je ne suis pas là pour répondre à des questions — je n’aurais pas la prétention de le faire — mais plutôt pour se les poser. Chacun se fera sa propre opinion ensuite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.